Maladie de Crohn : une pathologie mystérieuse

0 Submitted by on

© Depositphotos.com / [lightpoet]

La maladie de crohn est une pathologie inflammatoire du tube digestif  qui est un vrai calvaire pour les personnes qui en sont victimes. Les douleurs sont atroces et s’accompagnent de nombreux autres symptômes difficiles à vivre. Les médecins se penchent sur cette pathologie depuis des années et pourtant, elle leur reste mystérieuse et ils ne peuvent proposer de solutions réellement efficaces.

Qu’est-ce que la maladie de Crohn ?

La maladie de Crohn se traduit par une inflammation permanente ou régulière (chronique) du tube digestif. Cette inflammation peut apparaître n’importe où le long du tube, de l’entrée à la sortie, provoquer des ulcères et même endommager ses parois. Dans certains cas, l’inflammation chronique débouche sur un cancer du côlon.
La maladie de Crohn se manifeste par « poussées ». C’est-à-dire qu’elle laisse le malade à peu près tranquille pendant un certain temps puis se réveille. La crise s’accompagne de fortes douleurs abdominales, de diarrhées, voire de saignements ou d’occlusions intestinales, ainsi que de fièvres et d’une fatigue intense.
Cette maladie peut également causer des inflammations sur le reste du corps, avec apparition de plaies.

Les traitements de la maladie de Crohn

Quelles sont les solutions proposées par la médecine moderne ? Malheureusement, il n’en existe aucune pour régler définitivement la maladie.
Lorsque la maladie provoque des douleurs, le malade reçoit généralement une ordonnance pour des antidouleurs dont l’efficacité n’est pas totale et qui ne soignent évidemment pas la maladie.

Des anti-inflammatoires peuvent également être prescrits. De la cortisone, par exemple. Mais, là encore, l’efficacité est limitée car le patient finit par s’accoutumer au médicament. De plus, les anti-inflammatoires n’empêchent pas la maladie de se manifester, cela ne la traite pas.
De plus, comme les inflammations de la maladie de Crohn semblent être provoquées par une réaction du système immunitaire, les médecins peuvent aussi prescrire des antibiotiques, dans les cas les plus graves. Cela permet de réduire la réaction de l’organisme en diminuant ses défenses immunitaires. L’inconvénient, c’est que l’organisme devient plus sensible aux autres maladies.
Enfin, il faut noter que, dans les cas d’occlusion intestinale provoquée par la maladie de Crohn, le traitement peut aller jusqu’à l’ablation de la partie touchée. Les intestins sont alors recousus pour que le transit puisse reprendre.

Quelle est la cause de la maladie de Crohn ?

Personne ne le sait. C’est aussi simple que ça.
Le stress a été mis en cause, mais les études semblent démontrer qu’il n’est pas le coupable.
De plus, même si supprimer les allergènes, le gluten et le lactose de l’alimentation peut avoir un effet positif sur certains malades, il ne semble pas que la cause soit vraiment alimentaire. En effet, aucun allergène ou aliment particulier n’a pu être identifié comme étant la source de la maladie.
Certaines recherches se tournent à présent vers la présence d’une bactérie ou d’un virus qui pourrait être la cause de la maladie de Crohn. Sans aucun résultat, pour l’instant.
Enfin, la piste d’une maladie génétique est également examinée et certains gènes récurrents chez les malades ont été isolés. Cependant, rien est encore sûr. De plus, si cette piste se trouvait être la bonne, cela n’aiderait pas vraiment à soigner les patients, car il est impossible de changer de gènes.

No Comments Yet.

leave a comment